3 jours à Londres : mon premier voyage solo

Il y a quelques jours, je prenais ce qui était pour moi une grande décision : voyager seule. Voyager en solo est une aventure particulière où finalement on est seul avec soi-même mais aussi beaucoup plus ouvert aux autres. Je suis donc partie à l’aventure et je vous raconte tout … 

Mon état d’esprit

Voyager pour moi, c’était toujours avec mon acolyte de toujours, ma meilleure amie Béné. Sauf que voilà depuis quelques années, professionnellement parlant nous n’étions plus sur le même rythme. Les semaines passent et mon envie de voyager, de partir loin et de quitter Paris sont devenues grandissantes.

Autour de moi, j’ai entendu de plus en plus de femmes qui partaient à l’aventure au bout du monde avec pour seul compagnon, un sac à dos. Je suis déjà de nature assez solitaire, le cinéma le dimanche, les ballades parisiennes, les expos en solo font déjà parti de mon mode de vie.

J’ai donc décidé de me lancer.

J-15 : préparation du voyage

J’ai choisi d’opter pour une chambre partagée en Airbnb, dans le quartier Russel Square à 10 min à pied de St Pancras et à 5 min du British Museum, un quartier calme, central et plutôt safe.

Pour le transport, rien de plus pratique que l’Eurostar. 2h30 de trajet et l’arrivée se fait direct dans le centre de Londres. (A noter, il faut tout de même arriver 1h avant le départ du train, l’embarquement est quelque peu fastidieux).

Pour ne pas me sentir trop seule mais aussi pour amortir le maximum de mon temps, j’ai minutieusement préparé mon voyage : programme, adresse, timing, transport. J’ai aussi pris la décision de visiter Londres de manière différente, c’est-à-dire que je n’ai pas souhaité faire les lieux touristiques. J’ai préféré privilégier certains quartiers pour faire de la photo, notamment pour repérer des spots de street art.

Jour 1 : mon arrivée

Mon Airbnb étant disponible à 15h, j’ai trouvé sur ma route un super coffee shop : Half Cup.  Autant vous dire que j’y suis retournée 2 fois en 3 jours !

halfcupLes pancakes sont juste à tomber. Salés, sucrés j’ai testé les deux et je peux vous dire que je n’ai pas été déçue. L’adresse est cosy et le service est convivial. D’ailleurs, 10 min après mon arrivée je discutais avec un étudiant espagnol qui s’est ensuite joint à ma table pour me partager pleins de bons plans.

Half cup propose également des salades bio, des tartines et le prix est carrément abordable pour Londres. Je vous conseille vivement cette adresse si vous avez un peu de temps avant de reprendre votre train !

Le reste de la journée a été consacré à mon installation et à faire le tour des rues principales connues pour leurs magasins tels que TopShop et Primark : Piccadilly Circus et Oxford Street.

Repérés sur ma route :

  • Whole Foods Market – 20 Glasshouse St, Soho, London W1B 5AR :
    magasin bio proche des magasins Biocoop en bien plus grand (et bien plus cher). Ce qui vaut le coup, ce sont les jus bio pressés à froid et également la possibilité de manger des plats chauds sur place.
  • Nordic Bakery – 14A Golden Square, Soho, London W1F 9JG :
    petit coffee shop qui ne paye pas de mine, mais qui propose des breakfast, des pâtisseries suédoises (d’ailleurs les cinnamon bun sont à tester je pense).

Le quartier étant réputé pour ses grands magasins, personnellement je ne me suis pas attardée si ce n’est à Topshop mais je n’y ai pas trouvé un grand intérêt, en ayant, à mon sens, tout à Paris (et même en mieux parfois).

Jour 2 : la découverte

Avant de partir, j’avais décidé qu’il fallait absolument que je fasse plusieurs quartiers : Camden Town, Little Venise et Notting Hill. Mais Londres regorge également de superbes musées et l’avantage indéniable, c’est que pour la plupart, ils sont gratuits.

J’ai donc divisé ma journée en 2 parties : le matin pour le British Museum et l’après-midi pour Camden Town.

Le British Museum 

Etant déjà une grande fan du musée du Louvre et du Vatican, il était évident pour moi de me rendre au British Museum. Le musée dispose de collections permanentes classées par continent avec une très belle collection sur la Grèce Antique et l’Egypte.

Des expositions temporaires sont également proposées et je pense qu’elles valent le coup, mais sincèrement le musée est déjà tellement riche qu’il se suffit à lui même.

20170522_102615 copie

20170522_104251 copie

NB : le musée ouvre à 10h et ferme ses portes à 17h30. Je vous conseille vivement d’y être à son ouverture, j’ai eu la chance d’être seule dans certaines salles. 

Camden Town

Camden, c’est le quartier emblématique de Londres : gothique, punk et rock n’ roll. Les boutiques y sont atypiques et c’est aussi un haut lieu de la street food et un vrai spot pour le street art. J’y ai passé presque tout mon après-midi et le sentiment de n’avoir vu qu’un tiers du quartier.

  • Pour manger : au Camden Market, vous n’aurez que l’embarras du choix entre Mexicain, Grec, Argentin, Tibétains…
  • Pour shopper : il y en a vraiment pour tous les goûts. Au détour du marché, j’ai repéré une boutique très sympathique où j’ai littéralement craqué pour un superbe trench couleur pastel. Il s’agit de Chiffon London. Les produits sont un peu chers (79£ pour le trench) mais je ne regrette pas mon choix.
  • Pour flâner : cyberdog : lieu emblématique pour fans de techno, gogo danseuses et autres excentricités,  le marché d’antiquité installé dans une ancienne écurie, les jolies péniches amarrées le long du canal…

Un conseil : ne vous arrêtez pas au marché en sortant directement du métro. Les échoppes n’ont aucun intérêt, les prix sont chers et il s’agit de babioles made in China. 

Londres et le street art

Londres est vraiment le berceau du Street Art. J’avais repéré sur divers blogs de voyage qu’il était possible de faire une visite avec un guide (anglais et français) qui vous emmène dans des spots inédits. Mon temps étant compté je n’ai pas choisi cette option, mais ce qui est certain c’est que je garde ce bon plan pour mon prochain séjour.

pour visiter Londres autrement : alternativeLondon

Les comédies musicales

En voyageant seule, je ne me voyais pas faire la tournée des pubs le soir. J’ai préféré opter pour une comédie musicale. Autant se le dire, il y a Broadway et il y a Londres.

J’avais raté Le Roi Lion à Paris et j’étais bien tentée par la version originale. Malheureusement pour moi, la comédie ne joue pas lundi. Amoureuse de la black musique j’ai donc choisi DreamGirls. Et sincèrement, j’ai A-DO-RE. Je n’ai cependant aucune photo à vous partager car les téléphones et appareils sont interdits. La comédie jouait néanmoins au Savoy Theatre, un lieu emblématique qui est aussi un grand hôtel.

Il faut savoir qu’à Londres les loisirs y sont très chers. J’ai donc mis un peu de budget pour être en catégorie 2. Pour 70£ j’ai été très bien placée et j’ai largement profité des 2h de spectacle.

Pour réserver sa place en ligne : ici

Jour 3  : le retour

Ma dernière matinée à Londres a été consacrée à visiter quelques spots emblématiques que je ne pouvais pas manquer. J’ai choisi l’option marche, mais je me suis un peu perdue et du coup je n’ai pas fait ce que j’avais prévu, c’est-à-dire remonter le long de la Tamise depuis WestMinster jusqu’au London Bridge.

Avant de partir il faut tout de même passer par :

  • spots touristiques : Westminster, Big Ben, Trafalgar Square, London Bridge
  • spots shopping : Primark (métro Tottenham Court) sur 3 étages vous trouverez forcément une veste, une robe ou une paire de chaussures
  • spots food : shake shak (métro Coven Garden) et j’insiste celui de Coven Garden pour des burgers qui détrônent Five Guys, un resto Indien (plus jamais vous ne mangerez Indien en France)…

Ce que je retiens de mon voyage seule…

Ce voyage a été pour moi une révélation. Je ne vais pas mentir, à gare du Nord j’étais un peu stressée. Mais ce voyage je l’ai vécu comme une aventure, bien que Londres soit très proche de Paris dans le sens où c’est une capitale européenne proche de mon quotidien. Mais le fait d’être seule m’a fait vivre cette expérience différemment.

Je conseille réellement à toutes celles et ceux qui n’osent pas, de se lancer. Il est important je pense de bien préparer son voyage pour ne pas se perdre et ne pas avoir le sentiment de solitude.

Ce voyage m’a aussi donné des ailes et je suis désormais prête à partir plus loin et plus souvent.

8 réflexions sur “3 jours à Londres : mon premier voyage solo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s