Marseille : un week-end pour découvrir la ville

Le week-end dernier je suis partie à l’assaut de Marseille pour mon second city trip en solo. Avant de partir, chacun m’a donné son avis sur la ville, ses conseils et je vous avoue que je suis partie avec un tas d’aprioris, mais bien décidée à me faire mon propre avis.
48 heures, c’est le temps que j’avais pour casser les clichés et croyez moi, ce fut chose faite ! Je vous raconte mon escapade marseillaise…

Jour 1

Le Panier : coup de coeur pour le vieux Marseille

Après un passage chez mon coiffeur (et ami de longue date) au saut du train, j’ai commencé ma visite de Marseille par descendre la célèbre Canebière pour rejoindre le quartier du vieux Marseille. Situé à 2 pas du port, il s’agit du plus vieux quartier et sûrement, du plus authentique. J’ai particulièrement apprécié de me laisser guider au travers des ruelles étroites, entre descentes et pentes parfois un peu raides. J’y ai retrouvé la douceur méditerranéenne du Portugal ou de l’Italie : les façades colorées, des plantes à chaque coin de rue et le linge pendu.

20170729_170709

P1010417

P1010419P1010420.JPG

Contrairement à la réputation du quartier, il est très calme et plutôt touristique. J’ai croisé pas mal de petites boutiques de créateurs et d’artisanat. En période de grandes vacances estivales, je me suis sentie très à l’aise et j’ai pris plaisir à me perdre. Le quartier regorge aussi de fresques de street-art. Que l’on aime ou pas, on ne reste pas insensible aux visages peints sur les murs.

  • Pour manger : Comptoir O Huiles, cuisine française aux accents sudistes
    (non testé car l’heure du déjeuner était passée, mais recommandé par une collègue)
    adresse : 38, rue Sainte Françoise 13002 Marseille (fermé le dimanche et le lundi)
  • Pour une pause gourmande : Le Glacier du Roi,
    Très bon glacier avec, au comptoir, des esquimaux, des verrines et des glaces de qualité.

20170729_174638

Basilique Notre Dame de la Garde : Marseille vue d’en haut

J’ai décidé d’attendre la fin d’après-midi pour monter à la fameuse Basilique. J’opte pour le bus 60 pris à l’arrêt vieux port. Malheureusement pour moi, la gay pride était de la partie et le bus n’est jamais venu. Je fais donc connaissance avec 2 Berlinoises en visite dans la capitale phocéenne. Elles m’expliquent dans un français parfait, qu’Easy Jet est en place à Berlin depuis peu et qu’elles ont profité du beau temps du Sud de la France pour visiter pour la seconde fois Marseille. Je leur propose donc de partager un Uber qui nous a déposé en 10 min pour presque 2 euros chacune.

P1010471Lorsque je suis arrivée à la basilique, j’ai alors compris pourquoi on la surnomme  » la bonne mère  » : la vue est magnifique et la basilique surplombe la ville à 360°. J’ai alors pris conscience à quel point Marseille était étendue et après consultation sur Google, je découvre qu’elle fait 2 fois la superficie de Paris ! P1010443P101044220170729_190924.jpg20170729_190853.jpg

Vieux port : point central de Marseille

La basilique fermant à 19h30, je suis un peu poussée dehors et un peu déçue de ne pas avoir pu prendre le coucher de soleil. Je décide de tenter la descente au vieux port en bus … qui n’est jamais venu. Les 2 allemandes sont aussi à l’arrêt et je discute avec 2 jeunes femmes voilées qui me disent qu’elles sont marseillaises et venues profiter de la vue. Après près de 20 min d’attente, nous descendons ensemble jusqu’au vieux port et profitons pour discuter et faire connaissance puis nos chemins se séparent.

La soirée débute et le quartier est toujours aussi animé : les terrasses sont pleines, les gens profitent du coucher de soleil pour se balader également.

P1010446.jpg

p1010444-e1501882081966.jpgP1010451

  • Où dîner ? Le café des Epices, 4 Rue du Lacydon, 13002 Marseille
    Le restaurant est un semi-gastronomique à la carte restreinte, mais les plats sont de saison et très frais. Ce jour-là, j’avais une petite faim, j’ai donc profité d’une entrée et d’un dessert. J’ai vraiment adoré.
    Menu dé
    gustation : 45€ – Ouvert tous les jours midi et soir.
  • Repéré sur ma route : L’inattendu, Cours d’Estienne d’Orves, 35 Rue de la Paix Marcel Paul, 13001 Marseille
    Une cuisine de marché qui change chaque jour, avec une carte des vins fournie et de nombreux tapas.

Jour 2

Lorsque j’ai préparé mon voyage pour Marseille, toutes mes recherches Internet, Instagram, Blog parlaient de ce musée. Implanté 2013, il s’agit d’un musée de société, c’est-à-dire qui n’est pas centré sur les Beaux-Arts. Mais ce qui est particulièrement remarquable, c’est l’architecture du bâtiment ultra moderne contrastant avec le Fort et sa vieille pierre. Posé face à la mer, le bâtiment a été imaginé par Rudy Ricciotti et mêle prouesse technique, avec ce cube couvert de dentelles de béton tenu par 309 poteaux et relié par une passerelle au Fort.

P1010465.JPG

J’ai été assez surprise par le prix du billet, de 9€ en plein tarif, très peu cher vu la qualité des expositions. Il donne accès à l’ensemble du musée et aux expositions temporaires. On chemine de salle en salle pour découvrir plusieurs thèmes : aventuriers des mers (histoire des civilisations autour de la mer), vie d’ordures (prise de conscience sur le déchet) ou encore Marseille Résonnance (art contemporain). J’ai trouvé la scénographie du musée un peu difficile car la signalétique est peu présente et les salles sont fermées. Mais, les collections sont très bien valorisées et la lumière bien travaillée.

Le MUCEM est aussi très agréable pour se balader à l’extérieur et pour profiter des différentes terrasses, de la vieille pierre et de la vue sur la mer ou sur le vieux port. P101046920170730_104730P1010479

Ce que je retiens de Marseille

Depuis que je voyage, c’est la première fois que je rencontre autant de personnes spontanément. A Marseille, j’ai trouvé des gens accueillant au contact facile. Après ma visite au MUCEM, j’ai décidé de faire un tour sur la corniche pour profiter de la plage. J’y ai rencontré 2 femmes qui m’ont chaleureusement proposé de les accompagner avec leurs enfants. Elles m’ont raconté leur arrivée à Marseille après une vie au Maroc puis en Espagne, puis m’ont confié quelques brides intimes de leur vie. J’ai particulièrement été touchée par ces 2 femmes, elles n’avaient rien à m’offrir, uniquement un moment partagé.

Cela a également été le cas lorsque je me suis baladée sur le vieux port avec mon appareil photo, les gens sont venus à ma rencontre, pour que je les photographie, pour que je leur montre ce que moi je photographie. J’ai en tête un grand-père et son petit fils à la pêche et une jeune femme avec sa perche à selfie.

En bref, Marseille est presque dépaysant et contrastant avec la vie parisienne. Bien entendu 48h sont bien trop courtes pour découvrir tout Marseille. Je vous conseille comme moi de sélectionner quelques quartiers et de prendre votre temps !

P1010484.JPG

P1010487P1010476

P1010485.jpg

2 réflexions sur “Marseille : un week-end pour découvrir la ville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s